CHARTE ET OBLIGATION DU PRATICIEN 

 

Respect du droit de la personne

Le praticien exerce sa profession dans le respect de la vie et de la personne humaine.

Le praticien rattaché son exercice aux principes édictés par les législations applicables et relatives au respect des droits fondamentaux des personnes, et spécialement leur dignité,  leur liberté et  leur protection.

Le praticien s'attache à respecter l'autonomie d'autrui et en particulier ses possibilités d'information, sa liberté de jugement et de décision sans jamais aliéner le libre arbitre de son client.

Le praticien favorise l'accès direct et libre de toute personne au praticien de son choix.

Le praticien n’intervient qu’avec le consentement libre et éclairé des personnes concernées. Il préserve la vie privée et l'intimité des personnes en garantissant le respect du secret professionnel. 

.

Tout acte professionnel doit être accompli avec soin et attention, selon les règles de pratiques adaptées à l’activité considérée.

Chaque praticien est garant de ses qualifications particulières.

Il définit ses propres limites  compte tenu de sa formation et de son expérience.

Il est de sa responsabilité éthique de refuser toute intervention lorsqu'il sait ne pas avoir les compétences requises.

Le praticien est tenu :

  • D’exercer son activité professionnelle de manière non préjudiciable pour le client,

  • De réactualiser régulièrement ses connaissances,

  • Respecter les règles  applicables à la spécificité de son activité,

  • De discerner son implication personnelle dans la compréhension d’autrui,

  • De s’abstenir d’établir un quelconque diagnostic médical si le praticien ne dispose pas de formation médicale reconnue, lui permettant d’émettre un diagnostic selon la législation du pays dans lequel il exerce,

  • De ne pas interrompre ou de modifier et par extension d'intervenir sur un quelconque traitement médical,

  • Diriger sans délai vers un médecin toute personne se plaignant ou présentant les signes d’un malaise,

  • De rediriger vers un autre praticien si les compétences requises dépassent son champ de compétences.

  • D’avoir une conception pluridisciplinaire de sa pratique

  • De ne pas prescrire ou conseiller des médicaments .

  • Il ne recevra pas en consultation et ne traitera pas les mineurs ou les déficients mentaux hors de la présence de leurs parents ou de leur tuteur légal.